Retour aux nouvelles

TEST : En quelle année se situe votre service de sécurité incendie?

ligne-du-temps

 

 

 

 

 

Vous voulez voir si les prochaines années apporteront leur lot de changements pour votre service de sécurité incendie? Voici un test que j’ai concocté mais qui n’a rien de scientifique. J’ai répertorié 32 pratiques qui sont apparues au fil des 32 dernières années au sein des services de sécurité incendie. Vous noterez que je ne fais pas référence à l‘attaque transitoire dans le test puisque cette pratique existait déjà en 1985 sous l’appellation « knock down ».

Le résultat de ce petit test vous donnera une bonne indication quant à savoir où se situe votre service de sécurité incendie par rapport à la ligne du temps… et quantifiera les changements qui vous guettent.

Prenez deux minutes pour répondre aux questions suivantes par un OUI ou un NON :

  1. Votre municipalité possède un plan des mesures d’urgence (PMU) et les intervenants du service de sécurité incendie connaissent exactement le contenu du PMU et leurs rôles respectifs en cas de sinistre? Si vous n’êtes pas certain, répondre par NON.
  2. Votre municipalité, par le biais de son service de sécurité incendie, respecte à 100% le plan de mise en œuvre documenté dans son schéma de couverture de risques? Si vous n’êtes pas certain, répondre par NON.
  3. Le service de sécurité incendie maximise l’utilisation des ressources régionales par le partage d’infrastructures, de véhicules, d’équipements ou d’employés avec d’autres services de sécurité incendie?
  4. La direction du service de sécurité incendie décline un plan stratégique, à partir du plan stratégique de la municipalité et du schéma de couverture de risques, qu’elle communique à l’ensemble de ses officiers et pompiers annuellement?
  5. Le programme de prévention des incendies de votre service de sécurité incendie est adapté en fonction des données recueillis sur le terrain lors des visites de prévention, des interventions et lors des RCCI?
  6. La prévention résidentielle fait partie intégralement du travail de tous les pompiers et l’éducation des citoyens en matière de prévention des risques est perçue comme étant « l’affaire de tous les pompiers » qui aiment faire de la prévention?
  7. Toutes les casernes de votre service de sécurité incendie possèdent de l’eau potable et une toilette fonctionnelle à l’intérieur de leurs bâtiments?
  8. Toutes les casernes de votre service de sécurité incendie permettent à un adulte de taille moyenne de pouvoir circuler entre les camions sans risque de s’arracher un morceau de vêtement ou de mourir étouffé?
  9. Toutes les casernes de votre service de sécurité incendie permettent de garder vos véhicules et équipements au sec pendant la période estivale et au chaud pendant la période hivernale?
  10. Dans votre caserne, il n’y a plus de calendrier de femme nue affiché sur les murs et/ou de la bière dans le réfrigérateur des pompiers?
  11. Le service de sécurité incendie effectue minimalement des tests préventifs sur tous ses boyaux, échelles portatives, petits moteurs et véhicules annuellement?
  12. Le service de sécurité incendie fournit minimalement une tenue intégrale de combat datant de moins de dix ans, propre, en bon état, inspectée annuellement par une firme spécialisée et ajustée aux mensurations de chacun de ses pompiers?
  13. Tous les officiers et pompiers sont tenus de porter intégralement leurs équipements de protection individuelle sur tous les appels du service de sécurité incendie?
  14. Le service de sécurité incendie effectue annuellement des « fit tests » afin de s’assurer que les parties faciales des appareils respiratoires sont bien ajustées au visage de ses officiers et pompiers?
  15. La personne qui dirige votre service de sécurité incendie porte le titre de « Directeur » et non de « Chef »?
  16. Les officiers de votre service de sécurité incendie ont été recrutés pour leurs compétences par un comité de sélection en bonne et due forme?
  17. Vous avez minimalement dix pompiers à l’emploi de votre service de sécurité incendie?
  18. Une description de tâches connue de tous vient définir le travail de chacun des officiers et pompiers au sein du service de sécurité incendie?
  19. Les officiers et pompiers sont rémunérés pour le travail accompli lors de chacun des appels du service de sécurité incendie sous forme de salaire déclaré?  
  20. Les pompiers et officiers du service de sécurité incendie ont tous accès à un uniforme du service de sécurité incendie composé minimalement d’un pantalon blue-black, d’une chemise ou d’un t-shirt aux couleurs du service de sécurité incendie et d’une paire de souliers avec des embouts en acier?
  21. Les préventionnistes, pompiers et officiers du service de sécurité incendie respectent tous le règlement sur les conditions pour exercer au sein d’un service de sécurité incendie (formation initiale)?
  22. Les pompiers et officiers du service de sécurité incendie complètent tous au moins 24 heures de formation continue au cours d’une année (excluant les appels du service et les périodes d’entretien)?
  23. Le service de sécurité incendie a un programme annuel structuré de maintien des compétences pour ses pompiers, officiers, préventionnistes, instructeurs et enquêteurs incluant un registre de formation?
  24. Le service de sécurité incendie possède des procédures opérationnelles normalisées et des directives opérationnelles sécuritaires, à jour et connues de tous, afin d’encadrer le travail de ses intervenants sur le terrain?
  25. Le service de sécurité incendie a adopté une organisation du travail ou possède des ententes inter-municipales qui assurent une force de frappe minimale de 8 pompiers à toute heure de la journée?
  26. Le service de sécurité incendie possède des ententes inter-municipales dans son schéma de couverture de risques qui sont respectées par les officiers et la centrale d’appels d’urgence CAU) au moment d’une intervention?
  27. Le service de sécurité incendie possède des plans d’intervention à jour pour tous les bâtiments de catégorie 3 et 4 sur son territoire et ceux-ci sont connus des officiers et pompiers?
  28. L’officier commandant du service de sécurité incendie utilise une table de PC et des tags de dénombrement lorsqu’il gère un feu de bâtiment ou autre intervention importante?
  29. Chaque intervenant du service de sécurité incendie a accès minimalement à une radio et une lampe de poche lors d’une intervention?
  30. Un officier en santé et sécurité au travail est désigné sur les lieux de chaque intervention majeure du service de sécurité incendie?
  31. Votre service de sécurité incendie complète un DSI-2003 pour chaque incendie de bâtiment et transmet ses données annuellement au Ministère de la sécurité publique dans les délais prescrits?
  32. Votre service de sécurité incendie a mis en place des nouveaux moyens concrets, dont la décontamination des équipements et des habits de combat, afin d’atténuer les risques de développer une des nouvelles formes de cancer chez les pompiers?

Faites la somme des OUI et des NON.

Soustrayez le nombre de NON du chiffre magique 2017. Le montant que vous obtiendrez correspondra à l’année où se situe votre service de sécurité incendie sur la ligne du temps.

Par exemple, j’ai enregistré 12 NON aux 32 questions. 2017 – 12 = 2005. Mon service de sécurité incendie se situe donc en 2005.

Vous comprendrez que l’idée ici n’est pas de pointer du doigt les municipalités ou les directeurs dont les services de sécurité incendie ne seraient pas aux normes actuelles.  Il y a trop de facteurs qui expliquent pourquoi certains se retrouvent là où ils sont à l’aube de 2017 : manque de vision de certains élus, incompétence ou ignorance de certains membres de la direction, manque de moyens financiers, éloignement/isolement des autres municipalités, etc.

L’idée derrière ce test est de vous amener à réfléchir, de façon cocasse, à ce que vous pouvez faire, chacun d’entre vous, pour contribuer à la mise à niveau de votre service de sécurité incendie. C’est par un effort collectif que nous arriverons tous à assurer un service de qualité, efficace et sécuritaire à la hauteur des attentes des citoyens… et maintenir l’image du pompier professionnel bien vivante!